Sortie automnale

Ça y est , c’est la fin de l’été , les jours raccourcissent , les températures chutent  et les nuits et matinées ce font plus fraiches , mais les belles journées de septembre sont là et nous permettent d’en profiter encore .

Mon dos ayant décider de me laisser un peu de répit , j’essaye de reprendre les quelques heures de pêche que je n’ai pas eu cette année …

J’ai légèrement modifier mon matériel , et j’ai adjoint a mon mini chest pack un petit sac a dos avec réserve d’eau amovible , fait au départ pour le vtt , et dont l’avantage et de bien rester en place et sais ce faire oublier. Je pourrait ainsi maintenant , emmener avec moi mon reflex qui me manque tant certaines fois  , envelopper dans un sac pour rester au sec en cas de chute. En plus , je peut mettre dedans une petite polaire ou autre vêtement de pluie .

Je prendrais aussi un moulinet supplémentaire ,  équiper de ma soie naturelle qu’il faut que je rode encore … et bien sur ma 9 pieds soie de 5 faite lors d’un stage avec Eddy et pour laquelle je ferai un article spécifique .

Direction la Bourne , mais côté Isère , puisque la fermeture dans ce département ce fait le 10 Octobre , quelle chance .

Je part de la maison , il fait quinze degrés mais le temps a l’air couvert , plus j’avance vers le Vercors , plus le temps ce gâte , et des chapelets de brume sont accrochés au massif , j’aime pas trop ça.

J’arrive au bord de la rivière  a 7 h 15 , le temps est gris , menaçant et il fait 12°.

je m’équipe raidement , tout est prêt et je descend au bord se la rivière.

je me glisse dans l’eau après avoir monter ma soie , vérifier mon bas de ligne et noue a celui-ci un spent d’éphémère qui ma parfois réussi ici .

Quelques rares petites mouches blanche que je n’arrive pas a identifiée , sorte et vole sur l’eau mais trop haut pour intéresser un poisson !

Je peigne les courants , les lisses si difficiles , les bordures prometteuses , rien !

Je me cale contre un rocher bienvenue , j’observe et j’en profite pour faire quelques clichés , et c’est a ce moment précis que décide la pluie de tomber!

Mon chapeau est large et je peut finir de faire quelques clichés que je destine au calendrier.

Bien a l’abri dans mon sac , je laisse mon reflex et prendrais plutôt mon apn étanche .

je décide de remonter lentement , très lentement , cette bordure qui m’envoute et ou je devine caler quelques belles…

Le désert , je ne vois rien , ne fait rien bouger , cette Bourne me fera encore  tourner en bourrique .

20 mètres plus haut enfin un gobages , je l’approche comme un sioux , sans faire de vagues sur ce coin si lisse ,  mais la belle ne remontera pas ! zut !

Et pourtant , je suis sur que nombre d’entre elles sont là , caché contre les cailloux… tel cette prise faite quelques semaines plus tôt au même endroit et qui , en pleine forme , ne ce laissera pas photographié et m’éclaboussera même en repartant !

J’entends du bruit , deux pêcheurs au toc , que j’ai vu en action bien plus bas , passe discrètement  en me saluant , je leur retourne ma pareil .

Je remonte encore encore quelques dizaines de metres et je décident de sortir de l’eau pour sauter ce grand gour , tout en y jetant un oeuil quand même …

Je croise l’un des deux pêcheurs , il me dit qu’il a fait une petite de 24 cms mais que c’est bien calme.

Je continue le chemin pour leur laisser du champs libre et décide de pêcher ce grand trou , contre la falaise , il pleut de plus en plus , je commence a être tremper , et je n’ai pas pris ma veste de pluie !

je remonte jusqu’au courant au dessus , puis décide de rentrer .

En chemin , je trouve quelque crocus , qui sont prétexte a faire quelque clichés et qui rappel que l’automne s’installe….

Je jette un dernier regard a cette belle rivière , en pensant déjà a revenir…

Je suis tremper , mais heureux .

a bientôt  belle Bourne !